This page has moved to a new address.

FARDC et M23 s’entraccusent d’avoir rompu la « trêve acceptée » en tuant des « gens » au Nord-Kivu